[Aller au menu]

Les droits de l'enfant

La ville d’Allonnes fait de la jeunesse son principal atout pour le développement de la commune.

C’est pourquoi, au-delà de ses investissements et actions quotidiennes pour promouvoir l’épanouissement et la réussite des jeunes allonnais, la Municipalité s’engage pour l’application et le respect des Droits des enfants. Pour ce faire, elle s’appuie sur la convention internationale des  Droits de l’Enfant.

La Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE), dite aussi "Convention de New York " a été adoptée par l’Organisation des Nations Unies le 20 novembre 1989. Elle est entrée en vigueur, en France, le 2 septembre 1990. 192 pays ont, aujourd'hui, ratifié cette Convention - qui a donc force de loi dans ces pays. Seuls les Etats-Unis et la Somalie ne l'ont pas ratifiée.

Avec la Convention, on dispose, à l'échelle mondiale, d'un traité relatif aux droits de l'homme qui permet à tous les Etats signataires de repenser leurs législations dans le sens de la défense des droits de l'enfant.

Avec ses 54 articles, la Convention renforce les droits de l'enfant sur un certain nombre de points très précis :

  • Les droits civils et politiques de l'enfant : le droit à un nom et à une nationalité, le droit à une famille, la liberté d'expression et d'association, le droit d'être protégé conte la torture et les mauvais traitements, des dispositions particulières réglementant les circonstances et les conditions dans lesquelles les enfants peuvent être privés de liberté ou séparés de leurs parents,
  • Les droits économiques de l'enfant : le droit à la sécurité sociale, le droit à un niveau de vie suffisant pour assurer un développement optimal, et la protection de l'exploitation au travail,
  • Les droits sociaux de l'enfant : le droit au degré le plus élevé possible de santé et d'accès aux soins médicaux, le droit à des soins particuliers pour les enfants handicapés, à la protection contre l'exploitation sexuelle et l'enlèvement, et la réglementation de l'adoption,
  • Les droits culturels de l'enfant : le droit à l'éducation, l'accès à une formation appropriée, le droit au loisir et au jeu, et à la participation à des activités artistiques et culturelles.

Chaque année, la Ville organise une journée d’initiatives en direction des enfants, dont le but est de populariser cette convention.

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).