[Aller au menu]

L'Histoire d'Allonnes

Allonnes est aujourd'hui une commune à la campagne, dont le paysage urbain est marqué par les grands ensembles des années 1960-1970. Pourtant, Les vestiges les plus anciens remontent au IVème siècle avant notre ère.

Allonnes la romaine

A l’époque gallo-romaine, la commune se couvre progressivement d’édifices publics imposants (thermes, sanctuaires), mais également d’un probable secteur d’habitat et/ou d’artisanat, ainsi que d’une nécropole.

Une agglomération de la civitas des Aulerques Cénomans

Ce peuple gaulois occupait à peu près l’actuel département de la Sarthe. L’empereur Auguste crée entre 16 et 12 avant J.-C. la civitas des Aulerques Cenomans. Les seules inscriptions qui la mentionnent proviennent du sanctuaire de Mars Mullo d’Allonnes.

 

Les travaux d’aménagement urbain des années 1960-1970 et de ces dernières années, révèlent peu à peu une occupation de plus en plus dense pour cette période.

A noter : Depuis 1994, les fouilles entreprises sur le sanctuaire de Mars Mullo ont permis de préciser les travaux menés précédemment par un historien local, Pierre Térouanne, mettant ainsi en évidence la place essentielle de cet édifice dans la Cité des Aulerques Cénomans.

Allonnes la médiévale

Vème – XVème siècle

La période médiévale est mal connue. Les monuments antiques paraissent fermés puis abandonnés et on devine un repli spatial et démographique.

C’est pourtant en 616, dans le testament Actus pontificum Cenomannis in Urbe degentium, de Saint Bertrand, évêque du Mans, qu’apparaît la première mention d’Allonnes. Cet ouvrage livre également la plus ancienne mention de l’église Saint Martin dans la vie d’Höel, évêque du Mans de 1083 à 1096.

Entre le XIème et XIVème siècle un des domaines connus est la Seigneurerie de Chaoué dont le moulin (XIIème) en faisait partie. Son seigneur avait droit de pêche sur la rivière et se livrait à des joutes navales avec ses vassaux.

A noter : Ce château a été détruit durant la guerre de cent ans, qui a aussi causé l’endommagement du moulin. Durant la période de reconstruction, le moulin a été réaménagé et la Sarthe rendue navigable (le moulin cessera son activité en 1962).

Allonnes la moderne

XVIIIème siècle – 1958

En 1793 Allonnes comptait 545 habitants. Le petit village passa en 1841 à 843 habitants.

Un simple pont de bois au lieu dit La Raterie reliait Allonnes au Mans. Il fut remplacé en 1884 par un pont de fer (1884) sur lequel la ligne de tramway Le Mans-Mayet passa à partir de 1897, et ce jusqu’en 1946.

Le château de la Foresterie, quant à lui, fut construit en 1890 ; son propriétaire, l’Amiral Avice a été aussi le Maire de la commune. Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands y ont installé leur quartier général, qu’ils finirent par détruire par le feu au cours de leur débâcle en août 1944.

1958 - 1968

Après guerre, la région mancelle voit  affluer des milliers d’ouvriers, principalement dans les usines Renault (de 2 000 en 1945 à 8 000 en 1959), Glaenzer ou Schneider. C’est l’exode rural.

En Sarthe, c’est à Allonnes que les premiers bâtiments sortirent de terre.

  • En octobre 1958 : le Conseil municipal approuve le plan d’aménagement.
  • Le 7 octobre 1959 : la décision officielle, par arrêté ministériel tombe, 18 jours plus tard les bulldozers arrivent.
  • Le 4 décembre, M. Garnier maire d’Allonnes, pose la première pierre de la ville nouvelle.
  • Le 1er septembre 1961, les premiers occupants de ces nouveaux logements arrivent.

A noter : c’est une population jeune qui s’installe. Plus de la moitié des habitants des HLM sont âgés de moins de 20 ans, plaçant Allonnes parmi les villes les plus jeunes de France !

Les évènements de Mai 68 marquèrent l’histoire des habitants. Presque tout furent en grève. Un comité se crée dans la commune pour venir en aide aux grévistes. Les écoles sont fermées et un centre aéré gratuit est organisé avec l’aide de bénévoles. Une cantine gratuite est ouverte pour les enfants des grévistes. Les femmes manifestent en Mairie pour obtenir une aide alimentaire (une somme de 50 Francs par foyer sera accordée).

Allonnes la contemporaine

Aujourd’hui

Allonnes restera longtemps un village modeste jusqu’à l’explosion urbaine de la fin des années 50-60.

  • La rénovation de la zone à urbaniser en priorité (ZUP),
  • l’extension de la zone commerciale du Vivier,
  • la création de nouveaux quartiers d’habitations,
  • la zone industrielle du Monné,
  • la vie associative, sportive, et culturelle.

Ces éléments sont des atouts pour la ville d'Allonnes qui continue son développement urbain, économique et humain.    

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).