[Aller au menu]

la civitas des Aulerques Cenomans

Allonnes : une agglomération de la civitas des Aulerques Cénomans

Les Aulerques Cénomans

Ce peuple gaulois occupait à peu près l’actuel département de la Sarthe. 5000 hommes devaient participer à l’armée de secours de Vercingétorix pendant la Guerre des Gaules (César, BG, VII, 75). Il bat monnaie dans le courant du IIe siècle avant J.-C.

Statère des Aulerques Cénomans.

L’empereur Auguste crée entre 16 et 12 avant J.-C. la civitas des Aulerques Cenomans dont le chef-lieu de la cité est Vindinum (Le Mans, Pline l’Ancien, Histoire Naturelle, IV, 107). Les seules inscriptions qui la mentionnent proviennent du sanctuaire de Mars Mullo d’Allonnes.

Plan de la cité des Aulerques Cénomans.
L’agglomération antique

Le sanctuaire de Mars Mullo est construit sur la butte des Fondues qui domine la rive droite de la Sarthe. En contrebas, le gué de Chaoué permettait de rejoindre Le Mans. Le monument est placé à la périphérie occidentale de l’agglomération antique qui s’étend sur 130 hectares, selon une trame probablement orthogonale d’après l’emplacement des quatre édifices publics connus. Un autre sanctuaire est bâti au sud-ouest au lieu-dit Les Perrières. Au nord-ouest, des thermes de plan symétrique ont été partiellement dégagés au lieu-dit Les Tuffètes (rue Pasteur) et détruits en 1960. Un autre bâtiment existe sous la place du Mail et s’étendrait sous l’avenue De Gaulle. Un quartier d’habitat et d’artisanat avec de nombreux puits, occupe, au sud, les Champs d’Argenton et du Marin. L’une des nécropoles a été identifiée dans ce secteur.

Plan de l’agglomération antique d’Allonnes
Sanctuaire de Mars Mullo

Ce monument d’Allonnes est l’un des grands sanctuaires publics de la cité du Mans et le mieux connu actuellement. Mars Mullo, associé au culte impérial, y était honoré d’après les trois bases de statues inscrites, datées du Ier s. après J.-C. Le culte du dieu Mars Mullo est attesté dans l’ouest de la Gaule, à Athée (Mayenne), Rennes, Nantes et par un graffiti sur une céramique du Marillais (Maine-et-Loire). De longues processions depuis Le Mans devaient avoir lieu lors d’une cérémonie annuelle dans le sanctuaire d’Allonnes.

Le Culte de Mars Mullo.
Inscription à Mars Mullo.
Tête de Mars
L’entrée orientale du sanctuaire

Le sanctuaire d’une superficie d’1,10 ha comprend une entrée monumentale à l’est, doublée par un portique de façade comportant 35 colonnes et deux pavillons d’angle aux extrémités. La galerie orientale large de 10,20 m devait comprendre un étage. Un escalier de trois marches, flanqué de deux espaces plantés, donnait accès à la cour intérieure. Une allée axiale dallée menait au temple ; quelques statues ou monuments honorifiques étaient placés sur celle-ci.

Plan de localisation avec l’indication du portique oriental.

Crédits :
Texte : Katherine Gruel et Véronique Brouquier-Reddé UMR 8546 CNRS/ENS
Plans : UMR 8546 CNRS/ENS, CAPRA.