[Aller au menu]

Marwan Barghouti

Marwan Barghouti, 54 ans, est emprisonné depuis 10 ans en Israël. En 2002, les services secrets et l’armée israélienne le capturent à Ramallah. Son crime ? S’être battu pour la liberté de son peuple, avoir refusé que le peuple palestinien vive courbé sous le poids de l’occupation illégale des territoires palestiniens par l’armée et les colons israéliens.

Longtemps dirigeant du Fatah, le principal mouvement palestinien, il est élu député au Corps législatif palestinien en 1996 et réélu en 2006, malgré son emprisonnement. Dès son élection comme député, il défend devant le Parlement palestinien, la nécessité d’une négociation avec l’Etat d’Israël dans le cadre d’un processus de paix.

Mais face à la violence de l’Etat d’Israël, il participe, avec son peuple aux luttes de résistance, à l’Intifada.

C’est ce qui lui vaut son arrestation en 2002. Au terme de deux ans de procès, il est condamné à cinq peines de prison à vie, et à une peine de haute sécurité de 40 ans.

En 2006, de sa prison israélienne, il initie le Document des prisonniers palestiniens, considéré comme le socle incontournable sur lequel doit se construire un gouvernement d’unité nationale. Il est aujourd’hui en Palestine le leader palestinien le plus populaire.

Son emprisonnement et la dureté des peines qui lui sont infligées n’entament pas sa détermination.

De par sa vie politique, son engagement, ses écrits, son action et sa popularité, Marwan Barghouti est incontestablement un partenaire sérieux et légitime pour la paix : sa libération répond pleinement à l’exigence de justice, de liberté et de paix dont ont besoin les peuples du Proche-Orient.

Confiant dans l’avenir, inlassablement, Marwan Barghouti aime à répéter : «  On peut battre un groupe, une armée, un leader mais pas un peuple ! ».

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).