[Aller au menu]

Le réseau des villes contre la peine de mort

L'abandon de la peine de mort est une étape déterminante vers une nouvelle concience morale au niveau mondial. De même que le monde a abandonné l'esclavage et la torture, une évolution similaire est en train de se produire au sujet de la peine de mort.

Depuis 2007, de façon répétée, l'assemblée générale des Nations Unies a invité les Etats à observer un moratoire universel, en vue de l'abolition définitive de la peine de mort.

Même s'il y a un nombre croissant de pays qui n'utilisent plus la peine de mort, et même si dans la conscience de bien des gens, cette peine est comme un vestige du passé, il convient de faire progresser encore ce mouvement et d'obtenir un engagement soutenu de la société civile contre la peine de mort.

C'est pour cette raison qu'est née, à l'initiative de la Communauté de Sant'Egidio, la Journée mondiale des villes pour la vie et contre la peine de mort, célébrée tous les ans le 30 novembre, jour anniversaire de la première abolition de la peine capitale par un Etat (le Grand Duché de Toscane, le 30 novembre 1786), à laquelle adhére la ville Allonnes. 

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).