[Aller au menu]

le 17/08/2014

La maison de tous les dangers

Chute, brûlure, intoxication, asphyxie... votre maison est un vrai champ de mines pour les enfants. Avec 18 000 morts chaque année, les accidents domestiques tuent plus que la route. Pour bébé, chaque pièce de la maison recèle des pièges. Visite guidée.

La cuisine : risques puissance 10

Pour les petits, la cuisine est une vraie caverne d’Ali Baba... qu’il vous faut absolument sécuriser. Tout d’abord la cuisinière : rien n’est plus tentant que de s’amuser avec ses boutons. Si vous avez le choix, préférez l’électricité. Si vous avez une gazinière, testez les boutons. S’il est nécessaire d’appuyer dessus, puis les tourner pour laisser s’échapper le gaz, l’enfant aura plus de mal à les manipuler. Attention aussi au four et sa porte brûlante.

Lorsque vous cuisinez, bébé peut aller dans sa chaise haute pour vous admirer. De cette façon, vous ne risquerez pas de le bousculer par mégarde avec une casserole d’eau chaude. Et surtout, faites attention à ne pas laisser dépasser son manche du bord de la cuisinière. Le conseil est aussi valable pour la tasse de café bouillant que vous laissez refroidir, et qui intrigue tant votre enfant, ou des aliments préparés au micro-onde, froids en surface, brûlants quand on y goûte.

Avant de lui donner son biberon, testez-en la température. Adoptez la technique du jet de lait sur le dos de votre main. Chaque année, 1 000 enfants sont hospitalisés à cause d’une brûlure.

Avis de tempête dans la salle de bain

Les risques de brûlures ne sont pas réservés à la cuisine. Lorsque vous faites couler le bain de bébé, commencez par tester la température de l’eau avec la main. Une fois dans son bain ne le quittez plus des yeux, même un instant. La sonnerie du téléphone retentit ? Laissez sonner ! Rappelez-vous que 10 cm d’eau suffisent pour que le nourrisson se noie.

Partout dans la maison, n’oubliez pas d’installer des cache-prises, afin qu’il ne mette pas ses doigts dedans. Ne laissez jamais le sèche-cheveux, le rasoir électrique ou la radio posés à proximité de la baignoire. Les risques d’électrocution sont multipliés en présence de l’eau.

De la même façon, vous devez penser à ranger systématiquement les produits d’entretien dans un placard fermé à clef ou avec un système de fermeture adapté. Mais, quid des cosmétiques et produits d’hygiène ? Ils peuvent être très toxiques s’ils sont avalés. N’oubliez donc jamais de les ranger ou de les mettre en hauteur.

Sa chambre : son lieu de vie

Même dans sa chambre, votre bout’chou n’est pas à l’abri. Les chutes de la table à langer sont plus fréquentes qu’on ne pourrait le penser, parce que vous vous êtes éloignés une demi-seconde pour attraper une couche, parce que vous vous êtes penchés pour prendre son body. Un conseil : garder toujours une main sur son ventre ou prenez-le dans vos bras, si vous devez chercher quelques chose.

Les risques ne manquent pas : barreaux de son lit suffisamment espacés pour qu’il ne passe pas la tête, cordons des rideaux, couvercles des coffres à jouets. Ne laissez jamais votre animal domestique entrer dans sa chambre, il pourrait prendre le lit de bébé pour sa panière, risquant de l’étouffer. De même, enlever les grosses peluches qui décorent son lit. Si sa chambre est à l’étage, équipez l’escalier d’une barrière de sécurité.

Même si on peut le regretter, nos maisons n’ont pas été conçues pour nos enfants. Aussi, n’hésitez pas à penser au pire, mieux vaut se montrer trop prudent que l’inverse.

Numéros de téléphone utiles
Si un accident survenait, ne perdez pas de temps. Ayez toujours les numéros de téléphone des secours à portée de main.
. Le 15 : le Samu, qui a en charge l’ensemble des problèmes médicaux d’urgence, 
. Le 18 : les pompiers, qui assurent les premiers secours graves,
. Le 112 : numéro d’urgence européen, qui peut être composé à partir des téléphones fixes ou mobiles, et qui permet d’obtenir le centre de secours le plus proche du lieu d’appel,
. Le 02 41 48 21 21 : le centre anti-poisons d’Angers.

EN SAVOIR PLUS   

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).