[Aller au menu]

le 03/10/2013

Au rire des enfants

Avec le centre de loisirs de Chaoué, les petits allonnais s’en donnent à cœur joie. C’est pour eux l’occasion de s’amuser, de découvrir des tas de choses ou tout simplement de passer un joyeux mercredi et de belles vacances.  

« Ce qui nous tient le plus à cœur au centre de loisirs, c’est de faire participer aussi bien les parents, les enfants, que les animateurs à notre projet éducatif ». Avec ses quelques mots, prononcés avec passion, Angélique Manceau et Emma Scalese, les co-directrices du centre de loisirs, résument l’ambition de leur mission en direction des Allonnais de 4 à 12 ans.

Le plaisir du temps passé ensemble

Le centre de loisirs est un lieu enchanteur de vie en collectivité et de plaisir du temps passé ensemble, où les enfants intègrent, au travers des moments de jeu et d’activités variées, les valeurs liées au « vivre ensemble » que portent le centre social et la ville : démocratie, citoyenneté, respect, solidarité et laïcité. C’est également un espace de curiosité, qui invite les enfants à s’émerveiller de ce qui les entoure, en leur faisant découvrir les arts, la culture, les sciences, les techniques, l’histoire...

Particulièrement originale est la manière dont le projet éducatif a été rédigé. Il a été co construit entre des parents motivés et la direction du centre de loisirs. En permanence, les parents sont ici invités à devenir des acteurs du centre de loisirs. « Parole aux parents », tel est le nom du conseil des parents. Ainsi, le centre de loisirs ne peut être envisagé, pour les parents, comme un simple mode de garde des enfants. Même si naturellement, il répond à cette attente première de nombreuses familles. « Les parents sont de plus en plus nombreux à proposer eux-mêmes des animations. Par exemple, cet été, une maman a partagé avec nous et les enfants ses connaissances sur le Kenya et la culture Masaï. Ça nous a permis de mener ensuite nombre d’activités autour de ce thème », décrit Emma.  

La notion de choix

La participation des enfants à la co construction des activités est aussi particulièrement encouragée. Ici, pour les plus grands (9-12 ans), il n’y a pas de planning préétabli. En début de journée, les animateurs prennent le temps de permettre aux enfants, par l’expression, la réflexion, l’écoute et l’échange, de participer activement à l’organisation de leurs loisirs. « Ce temps leur permet ainsi de vivre pleinement l’apprentissage réel de la démocratie », confie Angélique. À l’issue de cet échange, le planning de la journée, voire des jours suivants, est rédigé. Aux petits, les animateurs proposent deux activités, à charge pour eux d’en choisir une. « La notion de choix et de loisirs est importante pour nous », insiste Emma.

Cette exigence oblige de fait les animateurs à s’adapter en permanence aux choix collectifs des enfants. Les animateurs participent naturellement à l’échange, mais « on n’expose pas tout de suite nos idées aux enfants, afin de les laisser pleinement s’exprimer », ajoute Angélique.

Une certaine autonomie

L’année dernière, le centre de loisirs est parti à la « découverte du livre autrement » que par la lecture. Les enfants ont ainsi créé des livres en 3D, joué des scénettes, pratiqué différents arts plastiques, procédé à un vote des lecteurs... Aux vacances de Noël, ils ont souhaité s’approprier « le centre de loisirs autrement » : cela s’est décliné par la réalisation du logo du centre, la réalisation d’une planète en chocolat... À Pâques, ils ont voulu s’interroger sur les contes et légendes des quartiers, avec notamment un questionnement sur la signification des noms de certaines rues. À cette occasion, ils ont rencontré les seniors du foyer Jean Duchesne. Depuis, ces liens intergénérationnels ne se sont pas distendus. « Les enfants adorent aller à la rencontre des anciens et vis-versa », constate Emma.

L’été et pendant les petites vacances, des mini camps sont aussi organisés à travers la Sarthe, permettant aux enfants de découvrir une certaine autonomie et de leur ouvrir d’autres horizons. « Les enfants sont toujours enchantés ». Ils le sont tout autant dans ce lieu magique, qu’est le château de Chaoué (p.8). « Il ne ressemble en rien aux lieux traditionnels des centres de loisirs, qui se situent le plus souvent dans des écoles. Ici on est à la maison ».    

Où s’inscrire ?

Centre social
59 avenue Charles de Gaulle
csallonnes@orange.fr
Tél : 02 43 39 11 77

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).