[Aller au menu]

Les droits et allocations

L’Allocation adulte handicapé (AAH)

L’AAH garantit un revenu minimum pour faire face aux dépenses de la vie courante.

  1. Conditions pour en bénéficier :
  • Les personnes dont le taux d’incapacité est au moins égal ou supérieur à 80%,
  • Les personnes dont le taux d’incapacité est compris entre 50 et 79 % (précisé par décret à paraître), et qui sont, compte tenu de leur handicap, dans l’impossibilité de se procurer un emploi et n’ont pas occupé d’emploi depuis un an à la date du dépôt de la demande d’allocation,
  • Etre âgé de plus de 20 ans (ou de plus de 16 ans sous conditions),
  • Sous conditions de ressources,

L’AAH n’est plus versée à partir de 60 ans en cas d’incapacité de 50 % à 79 %. A cet âge, les bénéficiaires basculent dans le régime de retraite pour inaptitude. En cas d’incapacité d’au moins 80%, une AAH différentielle (allocation mensuelle réduite) peut être versée au delà de 60 ans en complément d’une retraite inférieure au minimum vieillesse.

  1. Qui décide ?

La demande est instruite par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), au sein de la MDPH.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La PCH participe au financement des charges occasionnées par le handicap, à l’exception des soins pris en charge par l’assurance maladie et du financement de l’aide ménagère.

Elle prend la forme d’aides humaines, techniques, animalières, et d’aides pour l’aménagement du logement, du véhicule et des frais de transport. Elle remplace progressivement l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) et l’Allocation compensatrice pour frais professionnels (ACFP). Elle peut être complétée par le fonds de compensation du handicap.

  1. Conditions pour en bénéficier :

Trois critères sont pris en compte : la résidence, l’âge, le degré de handicap.

L’Aide sociale à l’hébergement (ASH)

L’ASH permet de financer le séjour de personnes adultes handicapées, à titre permanent ou temporaire, dans des établissements spécialisés habilités à l’aide sociale départementale. Une décision d’orientation de la CDAPH est indispensable.

  1. Conditions pour en bénéficier :

Les personnes adultes handicapées sous réserve de reconnaissance du handicap, de résidence et de ressources.

ACCEDEZ AUX FORMULAIRES : 

De déclaration trimestrielle d'AAH
De demande de carte d'invalidité

OÙ S’ADRESSER ?

Centre communal d’action sociale (CCAS)
Hôtel de Ville
Rue Charles Gounod
72700 Allonnes
Tél : 02 43 84 42 13
ccas@ville-allonnes.fr

Lundi, mardi, mercredi, jeudi : 9h à 12h et 13h30 à 18h
Vendredi : 9hà 12h et 13h30 à 17h

La majoration pour la vie autonome

Cette prestation remplace le complément de l’allocation pour adulte handicapé.

  1. Conditions pour en bénéficier :
  • Les personnes dont le taux d’incapacité est au moins égal à 80 %,
  • Percevoir l’AAH à taux normal ou en complément d’un avantage vieillesse ou d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail,
  • Disposer d’un logement indépendant,
  • Bénéficier d’une aide au logement,
  • Ne pas percevoir de revenu d’activité à caractère professionnel propre.

La majoration pour la vie autonome est attribuée automatiquement : il n’est pas besoin d’en faire la demande.

A savoir : en cas de séjour dans un établissement, le versement de la majoration pour la vie autonome est suspendu.

OÙ S’ADRESSER POUR LE VERSEMENT ?

Caisse d’allocations familiales
Centre social
Avenue Charles De Gaulle
72700 Allonnes
Tél : 02 43 39 11 78/74
www.caf.fr

Mercredi de 9h à 12h / vendredi de 14h à 17h
Ou sur rendez-vous

Ajouter un commentaire

Les champs précédés de * sont obligatoires.

Le test suivant nous permet de vérifier que vous êtes bien une personne et non un automate. Renseignez le résultat de cette opération (par exemple, pour 1 + 3, renseignez 4).